Detail

31.05.2021 - Journée Mondiale sans tabac 2021

« S’engager à arrêter »
L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a institué la Journée mondiale sans tabac en 1987 pour mieux faire connaître partout dans le monde les dangers du tabac sur la santé.
Chaque année, le 31 mai est ainsi l’occasion de rappeler non seulement les risques sanitaires liés au tabagisme mais aussi les principaux axes de l’action antitabac menée par l’OMS.
L’Organisation a ainsi donné le coup d’envoi d’une campagne mondiale d’un an pour la journée mondiale sans tabac 2021, « s’engager à arrêter », visant à aider et soutenir les millions de personnes dans le monde, qui à l’occasion de la pandémie de Covid 19 ont décidé de renoncer au tabac, facteur de risque élevé de développer une forme grave ou mortelle de la maladie. 
Toutes les formes de tabac sont nocives qu’il s’agisse de cigarettes, cigares, tabac à rouler … et même la pipe à eau dont les dangers pour la santé sont souvent mal connus des consommateurs. Il n’y a pas de seuil au-dessous duquel l’exposition est sans risque.
Il faut rester vigilant face à la banalisation des nouveaux modes de consommation comme les produits chauffés du tabac (vaporisateurs iQOS de Philip Morris International, Ploom TECH de Japan Tobacco International, Glo de British American Tobacco) et les cigarettes électroniques (inhalateurs sans tabac avec ou sans nicotine) : les données actuelles sont encore insuffisantes pour avoir une idée claire de l’impact à long terme de l’utilisation de ces produits.
Le tabagisme est la plus importante cause évitable de morbidité (maladies) et de mortalité. Sur les 1,3 milliard de consommateurs de tabac dans le monde, dont 80% vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire, le tabagisme est responsable de plus de 8 millions de morts chaque année : 7 millions d’entre eux sont des consommateurs ou d’anciens consommateurs, et environ 1,2 million des non-fumeurs involontairement exposés à la fumée (tabagisme passif).
A l’échelle du Luxembourg, les fumeurs représentent, en 2020, 26% de la population, chiffre en augmentation, et fait inquiétant particulièrement chez les jeunes, les maladies liées au tabagisme entraînent le décès d’environ 1.000 personnes par an.
Au total, le tabagisme provoque actuellement 1 décès toutes les 6 secondes et tuera la moitié de ceux qui en consomment, principalement par maladies pulmonaires, cardio-vasculaires et cancers.
Face à ce fléau, l’OMS a adopté en 2003 la convention–cadre pour la lutte antitabac, en vigueur depuis 2005, et regroupant 182 parties signataires représentant plus de 90% de la population mondiale. Cette convention, complétée en 2007 par le programme MPOWER pour accélérer l’application des dispositions sur le terrain, consiste en 6 mesures principales :
Monitor :     Surveiller la consommation de tabac et évaluer les politiques de prévention visant à l’arrêt du tabac.
Protect :     Protéger la population contre la fumée de tabac par des lois sur les espaces sans fumée (interdiction de fumer dans les espaces publics, les transports, les lieux de travail).
Offer :         Offrir et promouvoir l’accès à des services de sevrage gratuits.
Warn :        Informer contre les méfaits du tabagisme.
Enforce :     Faire appliquer et respecter l’interdiction de la publicité en faveur du tabac.
Raise :     Augmenter les taxes ; une hausse des prix de 10% ferait reculer la consommation d’environ 5%.
Il est très important également de juguler le commerce illicite des produits du tabac qui représente, à l’échelle mondiale, 10% de la consommation. 
La Journée Mondiale sans tabac a toujours lieu le 31 mai, mais la lutte contre le tabagisme doit se poursuivre toute l’année tant les défis sont nombreux. Cette campagne sert d’appel à l’action et à l’engagement de façon à protéger les générations actuelles et futures des conséquences désastreuses du tabac sur la santé.
La Ligue médico-sociale, impliquée de longue date dans la prévention et la lutte contre le tabagisme, propose depuis 1984 des "Consultations pour fumeurs" gratuites avec le soutien d'un médecin spécialiste, d'une infirmière spécialisée et d'une diététicienne. 
Les personnes désireuses de franchir le pas et d’être accompagnées dans leurs démarches de sevrage tabagique peuvent prendre rendez-vous gratuitement au 22 01 22 ou par mail à stop-femmen@ligue.lu .